DESCRIPTIF

Construite au XIIème siècle, l’église romane est dotée d’une tour clocher, d’une nef unique et d’un chœur à chevet plat. Elle a été agrandie au XVIIème siècle, d’un bas-côté ouvert sur la nef et la tour clocher, et plus tard d’une sacristie accolée au chœur. L’édifice fait suite à la fondation de la première église avérée sur le territoire communal au VIIIème siècle.

L’église est d’aspect asymétrique, en raison de la présence d’un unique collatéral, côté septentrional de la nef. Celle-ci est séparée du bas-côté nord par des piles taillées de différentes formes, facettées, rectangulaires, … La croisée du XIIème siècle montre des chapiteaux finement ornés d’entrelacs. Les travaux et restauration passée ont masqué en partie les volumes intérieurs, notamment par un plafond en plâtre, fissuré et déformé, qui convient mal à un édifice médiéval. Les parements intérieurs enduits masquent quelques traces polychromes, révélations d’un décor peint.

L’église est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques le 17 février 1950.
En 2009, un tableau accroché dans le chœur attire l’attention des services du Patrimoine du Conseil départemental. La signature de Antonio de Pereda, peintre espagnol du XVIIème, est authentifiée et permet ainsi de lancer sa restauration, avec le concours de la municipalité. Son classement au titre objet des Monuments historiques est acquis en 2013. Cette Immaculée conception, datée 1653, retrouve sa place après sa restauration, dans l’église Saint Pierre en septembre 2013.

NATURE DES TRAVAUX

Le projet de restauration vise à régénérer les structures intérieures et extérieures l’église, dépréciée par sa vétusté et par les travaux qui ont au fil du temps dénaturé son caractère médiéval. Après avoir réaménagé ses abords, la municipalité souhaite redonner à l’église Saint Pierre de Garancières son aspect originel ; elle vous invite à participer à la sauvegarde et la mise en valeur de ce patrimoine, pour maintenir son affectation au culte – aujourd’hui menacée – permettre d’accueillir des manifestations culturelles et donner un digne écrin au tableau de Pereda.

Pour vous permettre de participer à ces travaux, la mairie à ouvert une souscription publique : cliquez ici

L’église de Garancières sera fermée jusqu’en mai 2018. Pendant cette période, les célébrations auront lieu à l’église de La Queue. Seuls les messes de semaines et temps de prières pourront avoir lieu dans la sacristie.

Partager